Quelques déploiements en nuage public à éviter

En règle générale, mieux vaut ne pas mettre tous ses traitements et toutes ses données dans un nuage public. On peut se baser sur sept critères d'exclusion pour faire le tri. Cumulés et pris au pied de la lettre, ils laissent peu d'applications éligibles pour les entreprises qui ont passé l'âge d'être des jeunes pousses.
- Les applications critiques bien établies. Le gain ne compense pas le coût de leur transfert.
- Les applications critiques intégrées
- Les applications et les données dont on veut garder le contrôle
- Les données liées à la propriété intellectuelle (à moins de les crypter)
- Les données cruciales sans réplication
- Les portages vers un nuage sans plan de transfert
- Les applications qui réclament de courts temps de réponse avec des SLA élevés